Un robot tond en moyenne 900H/an, un jardinier seulement 25H/an

Les questions que vous vous êtes toujours posées sur le robot de tonte, notre expert  Stiga y répond. Retranscription d’un échange riche d’informations utiles pour nos jardins ! 
Un robot tond en moyenne 900H/an, un jardinier seulement 25H/an


OU EN EST LA TECHNOLOGIE DES ROBOTS DE TONTE ?
Aujourd’hui, tous les robots sont filaires, c’est-à-dire qu’il faut enterrer un câble pour délimiter le périmètre à tondre. Mais demain, on peut imaginer que ce ne sera plus nécessaire. Les robots actuels font appel à deux types d’algorithmes, l’un en bandes continues, l’autre en bandes aléatoires, exactement comme une boule de billard sur un tapis vert ! Avec cette seconde solution, il faut plusieurs jours pour que 100 % du terrain soit tondu.

UN ROBOT DE TONTE, C’EST EXACTEMENT COMME UNE TONDEUSE, EN FAIT ?
Non, car les deux ne fonctionnent pas de la même façon. J’ai l’habitude de comparer avec la barbe. Si vous avez une barbe touffue, alors il vous faudra une tondeuse (à cheveux !). Mais si vous n’avez qu’une barbe naissante à couper, alors un rasoir suffit. Pour le gazon, c’est la même chose. Un robot agit comme un rasoir, en coupant tous les jours. Pour des herbes hautes et drues, c’est une tondeuse qu’il faut. Si le robot venait à tomber en panne, il faudrait le réparer rapidement ou tondre manuellement durant la réparation.

LE ROBOT NE FAIT-IL PAS UNE CARTOGRAPHIE ?
Disons que dans certains cas, il s’adapte à la croissance de l’herbe. Ainsi chez la marque Stiga, le robot détecte les zones où l’effort fourni par les lames est plus important, signe d’une zone à forte pousse. Le robot va alors tondre en spirale à partir de ce point. Mais le robot ne cartographie pas la pelouse comme le ferait un drone, par exemple.





PARLONS DES LAMES, JUSTEMENT. LE SYSTEME DE COUPE EST IL LE MÊME QU’UNE TONDEUSE CLASSIQUE ?
Pas du tout ! Déjà, il faut savoir qu’il y a plusieurs moteurs dans un robot : un ou deux pour les roues et la même chose pour la coupe, en fonction du nombre de lames. En plus, au niveau de la technologie des moteurs, il y a plusieurs solutions possibles. Les moteurs classiques sont à charbon mais les meilleurs moteurs sont à induction, plus durables. Quant à l’organe de coupe proprement dit, il s’agit soit d’un rotor à lames escamotables ou d’une véritable lame de coupe. Le rotor n’est pas le meilleur système car lorsque la lame est usée, il faut la changer. De plus, le moindre impact abîme le système de coupe. Alors qu’une vraie lame est réaffûtable.

MAIS L’IMPORTANT N’EST IL PAS D’AVOIR UN ROBOT QUI TONDE TOUT LE TEMPS ?
Attention, le robot ne tond pas tout le temps, ni par tous les temps. Déjà, vous pouvez le programmer pour ne pas qu’il tonde le mercredi après-midi, pour éviter qu’il ne se trouve en action lorsque les enfants sont susceptibles d’être présents. Et lorsqu’il pleut, le robot ne tond pas, du moins il ne devrait pas. Il le pourrait bien sûr, mais la qualité de coupe est moins bonne et l’herbe qui se colle dans le carter est corrosive et peut même bloquer la lame.

A PART CELA, IL SUFFIT D'OUBLIER LE ROBOT JE SUPPOSE ?
Durant la période de fonctionnement, le robot est autonome. Il peut travailler 24 heures sur 24 si on lui demande. Il faut savoir que les batteries de grande capacité (c’est elles qui équipent les modèles de la marque Stiga) ne nécessitent qu’une charge par jour. Moins de charges, c’est une plus longue durée de vie de la batterie. Car il ne faut pas l’oublier : un robot travaille autrement plus que le jardinier. Ainsi pour un gazon de 1 500 m², le robot tond de 800 à 900 heures par an. Le jardinier, lui, ne passe la tondeuse… que 20 à 25 heures !

Interview d’Yvan Henriet, directeur commercial chez GPP France. Interview d’Yvan Henriet, directeur commercial chez GPP France

WOW ! MAIS CELA VEUT DIRE ALORS QUE LE ROBOT NÉCESSITE UNE SACRÉE MAINTENANCE ?
La véritable maintenance, c’est l’hivernage, et quelques vérifications périodiques. Il ne s’agit pas d’oublier le robot dehors sous la neige, dans un coin. Mais le plus simple est de passer un contrat de maintenance, comme pour une chaudière.

IL EXISTE DONC DES « MAINTENEURS DE ROBOTS », COMME POUR DES PISCINES ?
Vous savez, l’essentiel des robots aujourd’hui s’acquiert via les réseaux de spécialistes, qui sont aussi installateurs. Ils sont donc capables de faire la maintenance. L’installation n’est pas compliquée mais si on n’y consacre pas le soin nécessaire, les choses ne sont pas faites correctement. Un câble simplement posé et non enterré, par exemple, c’est un câble dans lequel on va se prendre les pieds, fatalement ! Certains modèles ont une fonction « autocheck » : ils font le tour du câble et détectent d’éventuelles anomalies. Mais cela ne remplace pas non plus le savoir-faire du spécialiste. De nouveaux métiers sont en train de naître dans le jardin et vous verrez, cela n’est qu’un début ! Car on peut s’attendre à ce que demain, les robots s’occupent de plus de choses encore au jardin, comme on le voit déjà dans le monde agricole…

CHEZ PAROT MOTOCULTURE Nous sommes désormais équipés pour installer RAPIDEMENT et DURABLEMENT votre ROBOT DE TONTE.



Nous sommes équipés de l'enfouisseuse de câble qui permet une installation rapide et
efficace de votre robot de tonte.

DEMANDER UN DEVIS

Rédigé le  10 nov. 2016 16:56  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site